Le concept de Co-errance

La Co-errance ou comment être coopérativement cohérent

Soyez cohérent, enfin ! L’injonction tombe, se répète, se transforme en impératif, prend les habits de la culpabilité. Qui assumerait ou revendiquerait son incohérence ? Et pourtant, comment faire autrement, peut-on vraiment échapper à l’incohérence ? Peut-on vraiment être cohérent, absolument cohérent ?

La cohérence est habituellement comprise comme une bonne concordance entre une pensée et des actes – « Sois cohérents avec tes idées ! » peut-on entendre ici ou là – ou entre ses idées  – la cohérence est, dans les sciences, une valeur épistémique centrale – ou entre ses actes. Faire de la cohérence un principe s’avère périlleux et les conséquences peuvent être désastreuses (mal-être, culpabilité, ascétisme, …). Être absolument cohérent, ne serait-ce pas se retirer du monde, tout simplement ? Comme être cohérent dans ce monde ? Oui je sais, mais je ne veux pas croire que je sais. Pourquoi ? Parce qu’il y a une forme de logique de l’incohérence à identifier.

Ce que l’on peut appeler l’équivoque de la cohérence est liée à un impossible, celui d’entretenir une concordance absolue entre ses pensées et ses actes. La linéarité causale savoir-action est une illusion. La pratique résiste à une application trop directe de la pensée. La pratique est d’ailleurs elle-même une pensée et inversement. La pratique produit donc, en quelque sorte, sa propre cohérence, mais quel type de cohérence ? La pratique résiste à une injonction trop directe d’une cohérence verticale car elle est incarnée dans un contexte, dans des temporalités, dans un vécu, dans un ensemble de causes et d’effets, un ensemble de contraintes. Le chemin vers la cohérence est loin d’être tracé en soi et pour soi. Il est à construire, sans injonction, et n’a probablement pas de fin.

Nous aussi, nous sommes en recherche de cohérence, qui ne l’est pas. Mais pas d’une cohérence injonctive ou prescriptive, pas d’une cohérence qui enferme, exclue ou sépare, pas d’une cohérence moralisatrice mais d’une cohérence humaine et collective, ce que nous appelons une co-errance. Nous entendons la cohérence et nous vivons la co-errance.

La co-errance, c’est d’abord pour dire que la recherche de cohérence est aussi, et peut-être surtout, une aventure collective. Avec les autres, en coopérant, je peux gagner en cohérence. Seul, cette recherche de cohérence est un abîme.

La co-errance, c’est aussi pour dire que mes incertitudes, mes doutes, mes difficultés, mes impossibilités, toutes mes errances, je peux les mettre en partage. Et dans la coopération, je prend le chemin pour les apprécier, voire les dépasser, mais surtout les assumer.

La co-errance, c’est aussi pour dire que je préfère multiplier les imparfaits que d’être à la recherche d’une solution miracle, que je préfère mes errements assumés à leurs égarements consommés.

La co-errance, c’est donc finalement un autre rapport au savoir qui laisse la place pour l’humain, pour son émancipation, individuelle et collective. C’est une conception des savoirs qui défait les hiérarchies. La co-errance, c’est la science par l’Homme, plutôt qu’une science de l’Homme.

Un Labo Co-errance pourrait être un lieu de mise en co-errance. Co-errance des histoires de vie, co-errance des savoirs, co-errance des méthodes, co-errance des visions du monde.

Un Labo Co-errance ne peut être qu’une aventure collective, une co-errance aventureuse.

Léo Coutellec, le 15 octobre 2012

Publicités

3 thoughts on “Le concept de Co-errance

  1. Ping: La Co-errance ou comment être coopérativement cohérent… | Association Concert Urbain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s